Call for Papers no. 1 [Scroll down for Call for Papers no. 2]

Philosophies et sciences marxistes russes du langage (1920-1930). Histoire et perspectives

META: Research in Hermeneutics, Phenomenology, and Practical Philosophy, Vol. XI, No. 1 / June 2019 

 Guest Editors: Oleg Bernaz (Centre de Philosophie du Droit, Université catholique de Louvain), Evgeny Blinov (Institut de Philosophie, Académie des Sciences de Moscou)

Dans le contexte de l’Union soviétique des années 1920-1930, les théories marxistes du langage se sont développées suivant des directions très diverses. On notera de prime abord le champ philosophique, scindé par les débats fort hétérogènes entre l’idéalisme et le matérialisme et qui se définissent par des enjeux variables selon la conjoncture dans laquelle ils se situent. Ainsi en est-il du débat dont le problème central consistait à savoir si c’est dans la superstructure ou dans l’infrastructure que le langage s’inscrit. Ou encore de la discussion sur le genre de causalité déterminant le fonctionnement du langage : celui-ci n’est-il que le reflet passif de la lutte des classes ou bien se caractérise-t-il par une action propre, qui a des retombés précises sur la manière dont la lutte des classes s’organise en politique et en économie ? 

Mais la philosophie n’est que l’une des scènes sur lesquelles ont eu lieu les débats sur le statut social et/ou politique du langage. Il faut sans doute mentionner aussi la linguistique, qui a joué un rôle non moins important dans la pensée marxiste du début du vingtième siècle de l’Union soviétique. Les travaux des linguistes russes Evgenij Polivanov, Lev Jakubinskij ou Nikolaï Jakovlev sont des exemples notoires dans la science marxiste russe du langage. Leurs pratiques de terrain, ainsi que la manière dont elles ont été conceptualisées, ont eu un impact considérable sur les courants linguistiques (qui ne se sont pas nécessairement revendiqués du marxisme, comme la phonologie structurale de Troubetzkoy ou de Jakobson), mais également sur les décisions proprement politiques concernant le statut des langues nationales dans la jeune URSS.

Malheureusement, on connaît encore assez peu de choses dans l’espace culturel francophone de la richesse des théories marxistes du langage apparues au début du vingtième siècle, qui ont influencé de manière décisive le développement de la pédagogie et de la psychologie de la même époque.

Sans doute, Jean-Jacques Lecercle, Gilles Deleuze, Félix Guattari et, avant eux, Julia Kristeva, Michel Pêcheux ou encore Trân Duc Thao ont bâti leurs philosophies du langage grâce au dialogue avec les théories marxistes russes du langage, comme en témoignent leurs analyses des ouvrages de Valentin Volochinov, Lénine ou encore Mikhaïl Bakhtine. Pourtant, le cadre de ce dialogue reste limité par une connaissance partielle des travaux de philosophie, linguistique, psychologie ou pédagogie russe des années 1920-1930. Les récentes traductions en langue française des écrits de Medvedev, Polivanov, Jakubinskij ou encore la retraduction de l’ouvrage de Volochinov Marixsme et philosophie du langage nous invitent à relancer, sur des bases nouvelles, le dialogue entre la philosophie française contemporaine et les différentes théories marxistes russes du langage. 

Y-a-t-il une philosophie marxiste du langage et quelles en seraient les lignes directrices ? Quel est le rapport que l’on peut établir entre la philosophie marxiste russe du langage et les sciences humaines (pédagogie, psychologie, linguistique) se revendiquant du marxisme ? Comment analyser l’articulation entre la pratique et la théorie dans le cadre de ces différentes approches marxistes du langage ? Dans quelle mesure peut-on encore mobiliser les concepts des théories marxistes russes du langage des années 1920-1930 pour comprendre l’actualité politique des sociétés contemporaines en ce début du vingt et unième siècle ? 

C’est à ces questions que ce volume se propose de répondre en faisant dialoguer la philosophie et les sciences humaines à la lumière de la pensée marxiste russe des années 1920-1930. 

Nous attendons des propositions qui s’inscrivent dans des approches différentes, mais qui doivent respecter le cadre des axes définis dans les sections suivantes : 

1. Philosophie du langage et structuralisme linguistique. 

2. Sociolinguistique et philosophie du langage. 

3. Philosophie du langage et théorie littéraire. 

4. Philosophie du langage, pédagogie et psychologie. 

5. Philosophie du langage et politiques linguistiques. 

6. Réceptions de la philosophie marxiste russe du langage dans la philosophie française contemporaine. 

Les propositions sont attendues à l’adresse suivante : philomarx2019@gmail.com

Délai d’envoi des résumés (max. 1000 mots) : 31/03/2018

Avis d’acception/refus : 30/04/2018.

Délai d’envoi des articles : 30/09/2018

Délai d’envoi des révisions des articles : 30/01/2019. Les éditeurs décideront, après évaluation, quels sont les articles définitivement acceptés.

Parution du numéro : 15/06/2019

To see the PDF version of this Call for Papers, click here.

To see the English version of this Call for Papers, click here.

***

Call for Papers no. 2

After Husserl: Phenomenological Foundations of Mathematics

Special Issue. META: Research in Hermeneutics, Phenomenology, and Practical Philosophy, Vol. XI, No. 2 / December 2019, Guest Editor: Iulian Apostolescu (University of Bucharest).

Topics:

  • Husserl’s Philosophy of Logic and Mathematics
  • The Concept of Intentionality in Mathematics
  • Husserlian Phenomenological Grounding of the Sciences Presented in Ideas
  • Oskar Becker’s Mantic Version of Phenomenology
  • Becker’s Transcendental-Phenomenological Grounding of the
  • Geometry of Space
  • Weyl’s Symbolic Construction of the World
  • Finitism and Intuitionism
  • Phenomenological Foundation of Mathematics and Science
  • Kurt Gödel’s Foundational Project of Mathematics on
  • Transcendental Phenomenology

Deadline for abstract submissions (max. 1000 words): 31-01-2018

Notification of acceptance: 15-03-2018

Deadline for submission of papers: 30-11-2018

Deadline for reviewing revised papers: 15-05-2019

Publication of the special issue: 15-12-2019 

To see or download the extended PDF version of this Call for Papersclick here.